24 novembre 2014

Cher visiteur de la maternité...

Mon très cher toi, qui brave les couloirs aseptisés de la maternité pour venir à la rencontre de la huitième merveille du monde,   Je t'adresse cette petite lettre de survie pour ne pas te faire piéger comme tant de prédécesseurs avant toi. Car tu ne t'en doutes peut-être pas, mais c'est pas "tout à fait" moi que tu vas revoir, anarcher sur un lit d'hôpital. Non. Plutôt une bête féroce et apeurée, entre rire et larmes, le visage bouffie d'amour, le cheveu gras et raplapla, et d'une susceptibilité force 10. Alors premier... [Lire la suite]