10 septembre 2017

Celle qui avait arrêté les couches trop tôt

J'ai fanfaronné. Ici, sur les réseaux sociaux, au boulot, dans la famille, je l'ai crié haut et fort. Enfin, j'étais free couche. Enfin, j'allais alléger mon budget mensuel. Enfin, je n'avais plus de bébé à la maison. Quelques jours où la fierté dans les yeux de mon grand garçon se reflétait dans les miens. Alors, c'est le coeur guilleret que nous sommes partis en vacances dans la maison de l'océan. Première nuit, premier cri à 5h30, l'humidité t'avait réveillé. "Ce n'est pas grave, ça arrive." Tant de mots rassurants d'une maman.... [Lire la suite]