Six mois. C'est si long et si court à la fois.

Pourtant, ça y est, après plus d'un an et demi d'attente, nous allons toucher au but: déménager dans notre nouvelle maison.

Dernier Noël au moulin, ça me fait un p'tit quelque chose.

Le moulin, ça a été notre cocoon suite à la séparation et au déménagement de Toulouse à Paris, c'est là que j'ai pris mes marques de maman solo, qu'Ouistiti est devenu un petit garçon, que Zébulon a composé avec ses parents divorcés. Cette rivière qui coule au pied de mon immeuble, ces arbres qui bruissent à mes fenêtres, ces quelques mètres carrés, entassés les uns sur les autres, notre repère pour panser nos coeurs. Mais quatre ans plus tard, nous décidons de nous octroyer un peu d'espace, pour mieux grandir, mieux nous épanouir... La page se tourne, le nouveau départ pointe le bout de son nez...enfin.

Les meubles tout neufs encore emballés s'entassent, les cartons numérotés s'empilent, les choix de décoration de chacun s'affinent, c'est l'excitation totale avec comme perspective notre nouvelle vie. Presque chaque semaine, nous allons zieuter les avancées des travaux: il y a quelques jours, explosion de joie à la la vue des garde-corps. Notre future chez nous prend forme. C'est  un peu bête comme réflexion mais je réalise enfin que c'est pour de vrai.

Et je dois composer avec cette grande étape et mon nouveau job où je m'épanouis tellement que je me donne à 200%. N'ayant toujours pas gagné au Loto (faudrait-il encore que je joue), je me questionne beaucoup niveau finances. Quel prix pour un déménagement? Comment réaliser un déménagement pas cher? Faut dire que j'ai eu quelques fracas: j'avais acheté une cuisine équipe chez le fameux cuisiniste finissant par "La-La-La-La" mais ce dernier a eu l'exquise idée de partir avec la caisse en juillet dernier. Résultat des comptes, mon gros chèque d'accompte volatisée et démarrage des procédures judiciaires à la fin de l'année, qui pourrait durer. Bref, le p'tit pactole ayant été un peu amputée, je dois trouver des solutions pour que cette nouvelle maison reste idyllique. Un camion? Des amis aux gros bras? Des professionnels?

Maître-mot des mamans solos: ANTICIPATION. Telle une fourmi, j'amasse mois après mois, produits neufs, bons plans en tout genre qui serviront pour plus tard et je revends à tour de bras tout ce qui n'aura pas sa place dans notre nouveau nid douillet. Heureusement, je liste tout tout tout: le contenu de mes cartons n'a pas de secret pour moi, même ceux que j'ai bouclé depuis le printemps dernier. Cette future maison sera aussi belle, aussi chouette, aussi à notre goût, que possible, et çà, dès que l'on emménagera en mai prochain.

Plus que six mois à attendre...

Plus que six mois pour tout anticiper sur ce déménagement...

Plus que six mois pour trépigner d'impatience...

Six mois. C'est si long et si court à la fois.

mamanprout_demenagement

Article sponsorisé