mamanprout_france4naturisme (3)

Le naturisme. Drôle de mot qui peut à la fois choquer, dégoûter, faire rire et interroger. J'ai pourtant osé. Après mille et un questionnements. Moi, la trentenaire à la silhouette si loin des standards actuels. Seule. Sur l'île de Beauté. Je vais t'écrire cette expérience qui m'a profondément transformée, non pas suite à mon voyage, mais comme si tu y étais avec moi: j'ai pris des notes chaque soir, au restaurant du Riva Bella et je vais te les retranscrire à l'identique, pour ne pas perdre l'intensité de ce que j'ai vécu là-bas, toute nue. Alors décollage immédiat vers la Corse avec France 4 Naturisme...pour ne plus revenir tout à fait comme avant.

mamanprout_france4naturisme (13)

Mardi 28 Mai 2019

Je suis aussi excitée comme une puce que terrorisée: qu'est-ce que j'ai fait? J'atteris à Bastia sous un ciel nuageux mais enveloppée d'un air chaud et humide. Mes premiers pas en Corse et j'ai cette impression de bout du monde. Les quelques kilomètres qui me séparent d'Aleria, ma destination finale ne font que grimper ma tension: vais-je devoir pour de vrai me déshabiller entièrement? Oui. Le dépaysement est total, l'accueil est chaleureux et bienveillant (les gouttes de sueur sur mon front trahissent mon anxiété), tout est tourné autour de la Nature: grandes baies vitrées, bâtiments qui se fondent entre mer et pins, roulis des vagues qui bercent et apaisent. Peu à peu, je me détends et ce sentiment de sérénité qui m'a quitté depuis si longtemps revient tranquillement. Le dernier virage pour rejoindre ma Villa Paradisu et je la vois: cette femme entièrement nue qui se ballade dans les allées du camping. Je me fige. C'est donc vrai. Immédiatement, j'ai comme une envie de rire, je ne sais pas bien pourquoi. De la gêne, peut-être? Finalement, cette femme continue son bonhomme de chemin comme si de rien n'était et c'est bien çà qui va profondément me changer dans les prochains jours...sauf que je ne le sais pas encore. Je m'installe dans ce petit havre de paix me donnant une vue exceptionnelle sur les îles italiennes puis je descend vers la plage. Naturiste. C'est la seule obligation à Riva Bella: tu dois obligatoirement être nu à la plage. Dans le camping comme tu veux (habillé ou nu) et au restaurant, obligatoirement habillé. Bref, le sable devra découvrir ma raie en bonne et due forme. Lorsque je rejoins la mer, vers 17h, je suis déjà congelée, toute habillée: le vent s'est levé, impossible de me déshabiller. Serai-je en train de me dégonfler? Allez, une émotion après l'autre: après un délicieux repas corse (tapenade d'olives vertes, charcuterie à se taper le cul par terre, filets de rougets et tian de légumes) avec vue sur mer où j'ai envie de m'y perdre longtemps, je m'endors tranquillement...

mamanprout_france4naturisme (7)

mamanprout_france4naturisme (17)

Mercredi 29 Mai 2019

5h54, réveil par les oiseaux. Cette lumière inonde ma chambre. Je ne réfléchis pas, je descends en pyjama et tongs sur la plage. Le soleil s'est déjà levé, perçant les derniers nuages ensommeillés. Je suis époustouflée par ce paysage qui s'offre à moi. L'air est doux. Tout est paisible. Je me déshabille sans rien penser. C'est instinctif. Après tout, je suis venue pour cette expérience. Étonnamment, je n'ai pas froid. Il n'y a pas de vent, je suis seule au monde avec le roulis des vagues. C'est enivrant cette sensation, j'ai envie de courir. J'ai aussi envie de rire, comme si j'avais fait une grosse bêtise, mais ce n'en est pas une. Je suis simplement bien avec, devant moi, ce début d'éternité. Mes orteils trempouillent dans cette mer à peine réveillée mais ce n'est pas cette sensation que je retiens. Mon corps libre, que l'aurore enveloppe avec tendresse, mes cuisses non plus étriquées, mes fesses se dandinant et mes seins plus libres que jamais. J'ai cette impression que mon corps me remercie. Je me tente à quelques photos, histoire de prouver que je l'ai fait, pour de vrai. C'est si irréel. Bon d'accord, je suis seule sur la plage, mais c'est déjà un premier pas.

Après un petit-déjeuner gargantuesque en terrasse, il est neuf heures et le soleil est déjà haut et chaud. Le moment idéal pour aller bronzer. Sauf que là, je ne vais pas être seule. Le stress m'envahit ou plutôt, les pensées sombres: "Mon corps, si disgracieux, n'a rien à faire aux yeux du monde. Tes bourrelets, ta cellulite, comment peux-tu les accepter? Comment oseras-tu les montrer? Tout le monde va te dévisager, va te trouver dégueulasse." Depuis le début de cette aventure, je doute sérieusement...mais impossible de faire marche arrière. J'attrape ma serviette et je file direction la plage, comme si ce coup d'accélération pouvait m'empécher de changer d'avis. Je descends sur le sable et j'aperçois au loin les naturistes. Mon cerveau est en mode automatique, j'enlève aussi vite que possible vêtements et chaussures, comme lorsque l'on retire un pansement. En moins de cinq secondes, je suis nue, sur la plage, en plein soleil, avec des gens autour de moi. Je fige l'instant et puis rien. Rien du tout. Les gens ne me regardent pas, il n'en ont strictement rien à carrer de moi et de mes bourrelets. Je me dirige vers un transat, je m'installe et tout doucement je me détends. Une dame nage courageusement dans l'eau fraîche, un couple se ballade le long de l'écume naissante, un homme est absorbé par son roman. La vie banale d'une plage, sauf que tout le monde est à poil. Mes yeux regardent mais ne s'attardent pas plus que de raison. Je suis surtout surprise de l'âge de ces naturistes. J'avais imaginé des couples de plus de soixante ans, grillés comme des spéculoos, ridés et tout pendouillant. Cliché quand tu nous tiens. Les naturistes sont bien plus jeunes que ça, une quarantaine d'années tout au plus. Il y a même un couple dans la villa d'à côté de la mienne de moins de trente ans, je les appelle les tourtereaux. Bref, voilà, c'est fait, je suis nue sous le soleil. Premier réflexe, quand on ressemble à un lavabo comme moi, c'est de se crémer. Encore un truc nouveau, le premier psiicht glacé sur le SIF, je m'en souviendrai tout ma vie. J'ai l'impression de vider la moitié de ma bouteille, tant il y a de la surface à couvrir. Note à moi-même, le spray solaire est une merveilleuse invention quand on doit atteindre des zones inaccessibles toute seule. J'ouvre mon bouquin (Virginie Grimaldi, tu n'auras jamais autant vu de culs nus d'un coup) et je profite de cette plénitude. Si je hâle un tant soit peu, je n'aurai que la marque de mes lunettes de soleil, en gros, je ressemblerai à un Minion.

mamanprout_france4naturisme (11)

mamanprout_france4naturisme (12)

Au camping Riva Bella, il y a une Thalasso & Spa Resort: un établissement mixte où l'on peut profiter de soins à l'eau de mer aussi bien en maillot de bain qu'en mode naturiste. J'y ai rendez-vous à 14h15, je ne sais pas trop pourquoi, on m'a juste dit: "Surprise!" Je me laisse porter et c'est même plutôt naturellement que j'opte pour cette après-midi cocooning en version toute nue. Quitte à pousser l'expérience jusqu'au bout. 25 minutes dans un parcours marin avec une eau de mer chauffée à 32°C (cascade, bec de cygne, banc bouillonnant, chaise à bulle, parcours à contre-courant, chaise à jets, jets hydro-massants, jacuzzi à ciel ouvert), c'est le nirvana et je découvre de toutes nouvelles sensations. Mes seins sont étonnamment ronds et fermes lorsqu'ils sont ainsi libres, comme s'ils avaient 18 ans. Je suis en apesanteur. 25 minutes de bain hydro-massant avec sel de la Mer Morte et luminothérapie. Petite pause tisane au bord de la piscine. Hammam traditionnel avec hublot donnant sur la mer. Lavage au savon noir puis gommage au gant avant un enveloppement aux algues reminéralisantes. Julia est d'un professionnalisme à toute preuve, moi, toute nue devant elle en mode gros bonhomme Cetelem. Je suis épatée et je n'ai même pas le temps d'être génée. Je profite, tout simplement. Je retourne au hamman avant d'aller me rincer, j'ai l'impression d'avoir une toute nouvelle peau. Petite pause tisane dans le salon marocain. Je découvre le lit chauffant et massant, face à la mer...et je m'y endors paisiblement. Je termine par 40 minutes de séance LED visage et main pour un coup d'éclat. Je n'ai pas vu le temps passer dans cette bulle enchantée. Un sentiment intense de liberté m'envahit, plus d'entraves, plus de boudinements, plus de tissus collés et froids. Je suis juste moi. Nager pour la première fois dans une piscine, complètement nue, c'est un sentiment assez animal, comme un retour aux sources. Tout était si agréable...et respectueux de mon corps et de ma pudeur. Intensément femme.

mamanprout_france4naturisme (10)

mamanprout_france4naturisme (18)

Jeudi 30 Mai 2019

Après un buffet ultra copieux spécial corse au restaurant, j'ai décidé de découvrir le Sud de la Corse aujourd'hui. Le soleil est au rendez-vous, direction Bonifacio. Je n'ai jamais vu un bleu aussi beau, tout était absolument sublime. Petite ballade en bateau avec vue sur la Sardaigne pour découvrir grottes marines, calanques, escalier du Roy d'Aragon, plages secrètes et rochers abritant la nidification des goélands. Un vrai paradis. Sur le chemin du retour, petit arrêt avorté à la plage de Santa Giulia: la pluie m'a fait revenir plus vite au Riva Bella. D'ailleurs, entouré de la mer et d'étangs, Aleria possède un micro-climat: en fin d'après-midi, le soleil était là et j'ai pu retourner à la plage pour lire face aux vagues si apaisantes. Vers 18h30, le vent s'était levé, j'ai décidé de rentrer à la Villa, comme çà. A peine 30 mètres à parcourir avec mes tongs, mes fesses allaient bien s'en remettre. C'est sans compter croiser un couple qui se dirigeaient vers le restaurant. Habillés eux. Petit moment de solitude. Pourtant l'homme très sereinement, ne me regardant que dans les yeux: "Pas trop froid? Avec ce vent, impossible pour nous aujourd'hui de profiter de la plage." J'aurai voulu m'enfouir dans un trou de souris mais à vrai dire, c'était d'un naturel totalement affligeant. En fait, ils n'en ont rien à branler. Habillé ou nu, peu importe. Des personnes avant tout. Nous avons conversé ainsi quelques minutes puis nos chemins se sont séparés. Des gens ouverts, bienveillants et vraiment très respectueux. Voilà ce que je retiens des naturistes avec lesquels j'ai pu discuter. Cela m'a d'ailleurs beaucoup travaillé sur le rapport aux autres. Il y a une certaine osmose, tout le monde se respecte dans ses choix. Serait-ce les vêtements qui entravent la liberté entre les hommes? Car clairement, quand tu pratiques le naturisme, tu ne caches rien, tu ne suggères rien, tu es juste toi, à l'état brut. Pas d'excitation sexuelle, pas de jeux de séduction, ça ne peut pas passer par l'enveloppe corporelle, on sort enfin de ce schéma classique si primitif. J'ai vraiment compris une chose essentielle: le naturisme n'a vraiment rien à voir avec l'exhibitionisme...ou autre pratique sexuel. C'est bien au-delà de çà. Un retour à la Nature. Un grand respect de soi, de l'Autre, de la Nature. Beaucoup de bienveillance. Beaucoup de bonne humeur. Beaucoup de sérénité. J'ai l'impression que les naturistes ont tout compris à la vie.

mamanprout_france4naturisme (2)

mamanprout_france4naturisme (8)

Vendredi 31 Mai 2019

Une journée où je suis restée à explorer le camping. Ballade autour de l'étang Terranza où la faune et la flore sont vraiment exceptionnelles. Découverte de l'aire de jeux et du reste des équipements du Riva Bella: 50 ans que tout est fait pour accueillir les familles de naturistes, de France mais aussi des 4 coins de l'Europe afin de passer des vacances reposantes en toute sécurité. J'ai adoré apporter les épluchures de mes légumes aux cochons, observer les lamas en liberté sur le parcours sportif et gratouiller les petits ânons. Puis la plage m'appelle à nouveau... Deux heures à lire sur le sable, nue. Je ne me baigne que jusqu'à mi-cuisses, l'eau est définitivement trop froide pour moi. Petit pique-nique à la villa avant d'enchaîner avec deux heures de sieste...ça ne m'était pas arrivé depuis des années. Quel bien fou! Je suis relaxée. Apaisée. Sereine. Détendue. Totalement transformée. Je m'adonne même au naturisme en dehors de la plage. C'est tellement naturel. Je découvre avec Brigitte les différents logements du camping, qui vont du simplement emplacement de camping à la villa de luxe pour 6 personnes afin de pratiquer le naturisme selon son budget. A l'écouter, j'ai ce sentiment de revenir à l'esprit campeur originel: peu de bruit, entraide entre vacanciers, respect des adolescents qui ne souhaitent plus montrer leur corps, respect de la Nature (tri des déchets, traitement naturel de l'eau, circuit écotourisme, géothermie, panneaux solaires, consommation de produits locaux). L'endroit privilégié au coeur de la nature pour des vacances 100% reposante.

mamanprout_france4naturisme (1)

mamanprout_france4naturisme (5)

Samedi 1er Juin 2019

C'est la nostalgie qui m'envahit aujourd'hui. Je repousse le moment de faire mes valises. Je n'ai pas envie de quitter cet endroit paradisiaque: je m'y sens bien, à ma place. Il est bien plus dur de remettre sa culotte aujourd'hui que lorsque je l'ai enlevée pour la première fois à la plage. Soupirs. Je savais avant d'arriver que j'étais une belle personne à l'intérieur. Même si parfois ma carapace est dure à percer, ça vaut le coup. Cette première expérience en tant que naturiste, ça m'a permis aussi de voir que j'étais une belle personne à l'extérieur, avec mon corps. Une belle personne tout court.

mamanprout_france4naturisme (16)

Il ne faut pas spécialement avoir du courage pour oser le naturisme. Il ne faut pas non plus être un hippie fumeur de moquette. Il ne faut pas forcément avoir un corps de rêve. Tout le monde peut le faire, s'il veut découvrir une chose bien au-delà de ce qu'il imagine. C'est bien la première fois qui paraît assez étrange, puis finalement, ça en devient naturel. Le naturisme véhicule beaucoup de valeurs qui me touchent tout particulièrement: le respect de soi, le respect de l'Autre, le respect de la Nature, la bienveillance. Ce n'est pas simplement se mettre à poil, c'est bien plus que çà. Comme si on enlevait le superflu, dans un cocoon protégé. Comme si on revenait à l'essentiel.

Un immense merci à l'agence Hemisphère Sud qui, année après année, m'a mis en confiance pour oser cette expérience unique. Un immense merci à France 4 Naturisme de m'avoir fait confiance malgré mon pseudo qui prête à rire. Un immense merci à toute l'équipe de Riva Bella (l'accueil, le restaurant, la thalasso) pour leur accueil aux petits soins et de m'avoir permis de dépasser mes limites dans un cadre sécurisant et idyllique. Je ne peux qu'encourager de découvrir ce mode de vie, profondément respectueux, si mal connu. Car moi, je n'ai qu'une envie...je recommence quand?

mamanprout_france4naturisme (15)

Séjour offert