mamanprout_tes8ansloindemoi

8 ans déjà...devrais-je être nostalgique ou me plaindre du temps qui passe? Non, bien sûr que non, tu es tellement magnifique!

8 ans déjà...tu m'as octroyé le plus grand rôle de ma vie, celui de maman. Je me souviens de ce sentiment d'excitation quand je me suis retrouvée seule, devant le bâtonnet magique, aux toilettes rue Pointe Cadet à Saint-Etienne. Cette petite croix, tu étais là. Ma chérie, ma bibounette. Je me souviens de l'explosion de joie partagée avec ton papa, aux aurores, nous allions être 3! Ce rêve, une réalité. Je me souviens de tes cabrioles dans mon ventre avant ce départ précipité à la maternité. Tu n'étais pas trop pressée, mais mon corps n'en pouvait plus d'attendre de te rencontrer.

8 ans déjà...je me souviens de ton premier cri, qui a vrillé mes tripes, sur la chanson "3 nuits par semaine" d'Indochine. Je me souviens de ton regard bleu perçant, plus profond que l'océan, qui voit tout, qui comprend tout. Tant de premières fois, tant de vies déjà dans ta petite vie, des rencontres, des séparations, mais toujours avec de l'amour, beaucoup d'amour...

8 ans déjà ma Julia...je n'arrive pas à y croire. Tu n'es plus un bébé, tu n'es presque plus une enfant. Regarde celle que tu es devenue, celle dont je suis tellement fière. Ma dévoreuse de livres. Ma douce et empathique petite fille. Ma ballerine blonde. Et la plus merveilleuse des grandes soeurs. J'ai une chance inouïe que tu sois entrée dans ma vie. Toi qui rêve de soigner les animaux et cuisiner comme les grands chefs. Toi qui cherche toujours à faire le bien autour de toi.

Aujourd'hui tu as 8 ans et je suis loin de toi. J'aurai crié à l'injustice, j'aurai hurlé qu'il est inconcevable de ne pas être à tes côtés pour ce jour si particulier. Mais ainsi va la vie à présent, nous devons nous résigner à être un peu morcelées, tout du moins physiquement. Car dans mon coeur, je suis là avec toi, pour partager ce grand moment, tous les 19 juillet du monde, quoiqu'il se passe, je serai toujours avec ma petite fille d'amour.