mamanprout_princecharmant

C'est quand même pas la mer à boire, il y en a pleins mes placards. Mais pas un seul de mangeable dans mon lit. Un Prince Charmant pour cette nouvelle année 2018. Serait-ce vraiment trop demander? Ma meilleure amie me dit que je devrais voir mes exigences à la baisse, pour ne pas finir vieille fille. Oui, je sais, elle n'a pas sa langue dans sa poche ma meilleure amie. Mais moi, à 31 ans, certes divorcée et avec deux jeunes enfants à charge, j'ai le droit au bonheur, à l'amour et selon mes propres envies quand même. J'en ai pourtant testé quelques uns de soupirants Prince Charmant, mais ça ne durait que quelques semaines, toujours un truc qui clochait: soit ils venaient sans monture soit les collants blancs ne leur siéaient pas à merveille. Pourtant, il n'est pas si compliqué que çà mon Prince Charmant, suffirait juste de le trouver...

Déjà je l'imagine dans mon âge. Loin de moi l'idée de les toucher au berceau, trop vierge d'expériences en tout genre. Avant 27/28 ans, c'est niet. Ensuite, même si je m'approche moi aussi doucement mais sûrement de la quarantaine et que j'ai commencé la crème anti-rides hier (j'en aurai chialé), impossible psychologiquement d'être avec un mec qui a atteint la barre des 40. C'est vraiment impossible d'être avec un vieux (pardon).

Ensuite, il y a la zone géographique: l'amour à distance je l'ai déjà vécu, c'est bien quand on est jeune et totalement inconscient mais clairement, ça ne s'accorde pas avec un emploi du temps de maman. Alors 20-30 km de mon trou perdu, c'est déjà bien. Parce qu'oui, avec deux jeunes enfants à charge, euh, comment dire, je n'ai pas des masses et des masses de temps libre (ça t'étonne?) alors il faut composer. C'est la vie Bobby.

Idéalement, mon Prince Charmant aurait déjà un ou plusieurs enfants. Parce que moi, c'est finito de chez finito, je n'en aurais pas d'autres, naturellement parlant. Et puis comprendre ma vie de maman solo, c'est plus simple quand on est déjà papa solo, n'est-ce pas? Et critère méga important que nos temps de garde s'accordent, sinon c'est la chiotte...

Enfin, il ne fume pas, jamais, jamais, jamais. Parce que la cigarette c'est un mode de vie (c'est mon point de vue) et ce n'est pas le mien. Et c'est dégueulasse le goût quand on s'embrasse. Et les fringues puent, les doigts puent, bref, c'est trop pourri, le tabac c'est tabou on n'en viendra tous à bout!

Voici donc mes 4 critères primordiaux à mes yeux. Après, en bonus, il y a cette histoire de feeling que je ne comprends pas du tout et la panoplie de qualités totalement irrésistibles à mes yeux: grand, fort, attirant physiquement, doux, très gentil, fidèle, honnête, drôle, câlin, empathique, à l'écoute, généreux, déterminé, intelligent. Un Prince Charmant bien dans ses pompes, attachiant, avec de la répartie, avec des envies de voyage (un jour New-York, l'autre le Japon), avec une vraie culture (qui s'intéresse à tout tout tout), adepte des salles obscures (avec du pop-corn sucré) et de Netflix (question de survie) et surtout des valeurs (famille, respect...). En bref, il ne parlerait pas wesh-wesh, il ne serait pas obligé de mettre des gros mots à toutes les phrases, il aura ouvert un bouquin dans le mois précédent (le programme télé, ça ne compte pas), il n'aimera pas le tuning, le football à la téloche comme un furieux, la bière à outrance, il sera compréhensif et intéressé par ma passion pour le blogging, le style pin-up, le vintage en général, il aura aussi ses propres passions à partager, il adorera quand je popote dans ma petite cuisine avec mes robots et mes Tupperware même quand ça crame un peu...

Franchement, c'est pas si compliqué, hein? Nous avons tous un passé mais nous pouvons tous construire un avenir, il suffit d'avancer dans le bon sens. Alors bordel de merde, je suis prête, Prince Charmant, on est en 2018, alors, tu débarques quand?