Dans une semaine, Zébulon, Ouistiti et moi serons en plein déballage de cartons dans notre nouveau chez nous, dans notre moulin. Une semaine, rien que sept petits jours et nous allons changer de vie. J'ai encore du mal à réaliser: quitter Toulouse, revivre à Paris. C'est presque irréel. Nous quittons une vie ici pour en reconstruire une toute neuve là-haut. Pour tourner le plus sereinement possible cette page du nouveau chapitre, il m'a semblé important de dire au revoir. Je n'aime pas le mot adieu, il n'a pas vraiment de sens. Ce n'est qu'un au revoir...

Zébulon a commencé en invitant tous ses amis les plus proches à une joyeuse fête O P'tit Monde de Rico! Rires, jeux, photos délirantes étaient au rendez-vous: c'était joyeux, c'était beau, c'était innocent et naïf, mais que veux-tu, à même pas 6 ans, comment comprendre que l'on s'en va?

mamanprout_direaurevoir (1)

C'est surtout les coeurs des mamans qui étaient un peu plus serrés... Pendant ces quelques heures hors du temps, j'ai entendu des histoires fabuleuses: 2 poupées mannequins qui se marieraient autour d'un fabuleux wedding-cake, des défis de la construction la plus haute du monde, des chevaliers qui se battaient contre des tricératops. J'aime tellement leurs petits bonheurs simples.

mamanprout_direaurevoir (2)

Un bon gâteau au chocolat décoré de fanions (merci Happy Paille) et d'une bougie, les invités ont chanté Joyeux Anniversaire...même si elle fêtera sa sixième bougie qu'en juillet prochain. L'innocence à l'état pur. Cette fête m'a beaucoup plu, les photos resteront et un album est en préparation: je n'aimerai pas que ma Zébulon oublie ses années toulousaines...

mamanprout_direaurevoir (3)

Un dernier salut sera fait vendredi prochain dans la classe de Zébulon, juste avant de partir avec les camions de déménagement. Jus de pomme, cupcakes décorés, bonbons et cadeaux pour la maîtresse seront au rendez-vous. Les adresses ont été échangées, tout comme les promesses d'envoi de cartes postales... Zébulon finira son année de grande section dans une nouvelle école, avec une maîtresse au nom de Christine...

mamanprout_direaurevoir (4)

De mon côté, il y avait aussi des personnes auxquelles je tiens particulièrement que je ne voulais pas quitter "comme çà". J'ai commencé par aller au restaurant asiatique ZenAsia avec ma coupine collègue de travail, si adorable, si bienveillante, et c'est le coeur très lourd que je suis sortie de ce déjeuner, se promettant encore et encore que l'on s'appelera "comme avant", se frottant énergiquement le dos, comme pour se donner du courage.

mamanprout_direaurevoir (5)

Et le soirée, j'ai rejoins une brochette de supers nanas, les blogueuses de la Team Toulouse au restaurant antillais Le Riche des Saveurs pour une soirée inoubliable.

mamanprout_direaurevoir (6)

Déjà, c'était délicieux (dixit les filles, car moi à part 1/2 dorade et quelques cuillères de riz, j'pouvais pas dire), c'était coloré, c'est festif... Et je n'arrive toujours pas à réaliser que je ne verrai plus leurs bouilles d'amour, je n'écouterai plus leurs délires.

mamanprout_direaurevoir (7)

Elles vont me manquer. Elles vont toutes me manquer... Sabrina et sa gentillesse éternelle, son goût pour la mode et les bons plans, son adorable puce que Zébulon aimait particulièrement partager les jeux. Clémence et son rafinement et son regard expert sur la beauté. Julie et sa coupe My Little Pony, sa bonne humeur contagieuse et son espièglerie. Vassilia et sa créativité débordante, sa douceur de vivre (je te souhaite de trouver ta voie, cette voix qui saura apaisée et enrichir ton quotidien de mille et une couleurs). Marie et sa vie trépidente avec sa joyeuse tribu, son côté rock et son coeur sur la main. Marine et sa folie intergalactique qui mériterait d'être remboursée par la Sécu, sa langue bien pendue (je te souhaite de devenir une infirmière sexy au bras de Dr House très bientôt). Coco et sa plume délirante qui a fait rire toute la France, sa gentillesse bien réelle (j'ai tellement hâte de lire ce tome 2, le futur succès littéraire 2017). Marjorie et sa magnique bande de p'tits mecs aux sublimes photographies et son sourire rayonnant. Amélie et ses doigts d'or, son coeur d'or et ma coupine de cinoche. Et bien sûr, j'ai pensé aux absentes: Virginie, Loryanne et Julia!

mamanprout_direaurevoir (8)

Et elles m'ont pourri gâtée... J'ai été forte, j'ai serré les dents, tentant de faire bonne figure. Faut pas déconner quand même...

mamanprout_direaurevoir (9)

Mais arrivée chez moi à 2h du mat', un brin sonnée, j'ai relu leurs p'tits mots tout doux, et j'ai craqué. Les larmes ont coulé, la pression a lâché. Après tout, je ne suis qu'une licorne. C'est pour de vrai, je vais les quitter.

mamanprout_direaurevoir (10) 

Ce n'est qu'un au revoir...non?