Voilà plus de trois semaines que je suis à la maison. En arrêt. Ou plutôt, à l'arrêt. Et que le verdict est tombé, ça ne changera pas jusqu'à l'accouchement. La délivrance. Mais d'ici là, je suis chez moi, et j'en ai pour 4 à 5 mois. Je devrais être contente, je peux me reposer, m'occuper de moi, de son arrivée. Mouais, c'est çà, une grossesse à hauts risques. Sauf que non. Shootée aux hypotenseurs avec leurs effets secondaires, je ne peux pas. J'ai pourtant tenté, je me suis forcée, mais non, ça finit soit en malaise soit en contractions douloureuses. J'ai calculé, j'ai une autonomie de 45 minutes, après, je dois m'allonger. Pire qu'un jouet made in Taïwan. Cela me donne juste envie de hurler. Moi qui a tant voulu ce petit Ouistiti que gigote joyeusement dans mon ventre, comme pour dire "Hé Ho, Môman, je suis là!", moi qui devrait mesurer la chance que j'ai de pouvoir à nouveau donner la vie, j'ai envie de hurler. Perdre mon autonomie, c'est ce qui pouvait m'arriver de pire. Demander à Papa Prout de me sortir car j'évite de prendre la voiture seule après le médoc, ne pas pouvoir faire des petites choses futiles du quotidien, c'est presque humiliant. Nan. C'est humiliant. Demander, quémander, à mon mari, à ma fille, ceci, cela, c'est insupportable. Mais malgré mon impuissance face aux évènements de la vie, je dois faire bonne figure. On doit toujours faire bonne figure. Serrer les dents. Garder le moral. Ne pas inquiéter les uns et les autres. Un masque sociétal important. Etre bloquée à la maison à 3 mois et demi de grossesse, c'est comme enfermer un oiseau en cage, je n'ai pas encore tout à fait le physique de baleine, je ne me sens pas encore tout à fait enceinte (pire je ne veux pas de lâcher prise avant le seuil de viabilité, la 24ème semaine soit le 13 août) mais je me sens prise au piège. Ma petite cage dorée. Je dois tenir le choc, pour lui, pour moi, pour nous, je suis de toutes façons obligée, je ne peux plus reculée. Un jour après l'autre. 

gilded_cage_by_missspocks-d3jb4m2

 

Source: Miss Spocks/Deviantart